Recettes traditionnelles

« Downton Abbey : l'exposition » fait ses débuts à New York

« Downton Abbey : l'exposition » fait ses débuts à New York

Manhattan n'est que la première étape de cette tournée nationale

Mikocréatif67 | Le temps des rêves

Le château de Highclere ne pouvait pas être importé, mais la plupart des ensembles l'étaient.

Downton Abbey peut avoir été hors d'antenne pendant plus de deux ans, avec ses acteurs passant à d'autres émissions de télévision (voir: Michelle Dockery's Mauvais comportement) et Broadway (Elizabeth McGovern dans Le temps et les Conway), mais pour ceux qui ont planifié leurs dimanches soirs autour de nouveaux épisodes, six saisons ne suffiraient jamais.

Pour les fans purs et durs - et le spectateur occasionnel aussi - une nouvelle exposition à Midtown Manhattan est consacrée aux détails de la vie quotidienne au château de Highclere. De la table de chevet de Lady Mary à la cloche dans les quartiers des domestiques, les décors ont été minutieusement recréés avec des détails historiquement précis inclus pour améliorer l'exposition.

Trouvez la cuisine de Mme Patmore parfaitement recréée, avec suffisamment de détails pour donner à l'ancien casting des flashbacks. Lesley Nicol, l'actrice derrière le chef dur mais adorable, a déclaré au New York Times qu'elle ne cuisinait pas beaucoup mais « j'ai fait ce que Gordon Ramsay a fait. Je viens de goûter et j'ai juré.

Les casseroles en cuivre attendent sur la cuisinière et les couteaux et les planches à découper sont prêts pour que Daisy et le reste du personnel préparent et servent le prochain dîner des Crawley. D'ici là, retrouvez l'exposition à New York jusqu'à la fin janvier avant qu'elle ne commence une tournée nationale.

Jusqu'à ce que la visite atteigne votre ville, vous pouvez attendre votre temps et organiser un dîner sur le thème de « Downton ».

Ou suivez le conseil de Dan Stevens sur ce qu'il faut faire lors d'une visite en Angleterre :


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

Le projet diffère des autres entreprises de galeries de l'industrie du divertissement qui étendent la marque sur un point clé : parce que cette comédie musicale est une œuvre de non-fiction, basée sur la vie d'Alexander Hamilton, l'exposition de style musée aspire à l'exactitude historique et a été développée en consultation avec experts à Yale et à Harvard. Les créateurs de l'exposition - une grande partie de la même équipe qui a monté la comédie musicale - disent qu'ils cherchent à répondre aux questions posées par les fans de l'émission.

"Il n'y avait aucun moyen d'anticiper le fait que" Hamilton "a suscité cet intérêt pour cette époque et pour ce fondateur qui n'a pas vraiment obtenu son dû", a déclaré Lin-Manuel Miranda, le créateur et la star originale de la comédie musicale. . "C'est beaucoup plus rigoureux sur le plan historique que deux heures de théâtre musical pourraient l'être, et c'est vraiment pour satisfaire la demande des gens qui apprennent un peu dans notre spectacle et veulent en savoir plus."

Le directeur créatif de l'exposition est David Korins, qui a conçu le décor de la comédie musicale sur scène. La société derrière le projet est Imagine Exhibitions, qui a produit des programmes similaires explorant « Angry Birds », « The Hunger Games » et de nombreux autres titres populaires. Les autres acteurs clés incluent Jeffrey Seller, le producteur de la comédie musicale Thomas Kail, le directeur de la comédie musicale et Joanne Freeman, une professeure d'histoire de Yale dont les recherches ont contribué à éclairer la comédie musicale.

"Il existe un éventail de réponses à la comédie musicale parmi les universitaires, mais pour moi, c'est le moment d'enseignement suprême pour l'histoire américaine ancienne - non pas pour enseigner la pièce, mais pour l'utiliser pour enseigner", a déclaré Mme Freeman. "Pour comprendre ce qu'est l'Amérique, nous devons comprendre le passé, et si les gens sortent de cette exposition en ayant une idée de toutes les personnes engagées dans ce grand débat sur qui avait le pouvoir et qui n'en avait pas, et les contingences de ce moment , et en pensant « C'est assez intéressant », ce serait merveilleux. »

L'exposition, avec un audioguide raconté par M. Miranda, suit l'arc de la comédie musicale, guidant les visiteurs à travers la vie d'Hamilton, en commençant par son enfance à Sainte-Croix, et en passant par son immigration à New York, ses années militaires et politiques carrières, sa vie de famille, ses écrits, ses scandales, sa mort en duel et son héritage. Une historienne du droit de Harvard, Annette Gordon-Reed, a été invitée à apporter son aide pour l'exactitude historique.

Certaines des caractéristiques seront viscérales (une occasion de regarder le canon d'une arme à feu à côté d'une reconstruction des terrains de duel de Weehawken, NJ), et d'autres seront académiques (une explication des débats sur les idées de politique financière de Hamilton). seront des artefacts - principalement des répliques de lettres, de documents et d'objets ainsi qu'un modèle réduit de New York en 1773, une passerelle entre les casernes militaires, une vidéo et, oui, de la musique du spectacle.

Marquée par une statue d'une plume de 60 pieds de haut, la présentation sera logée dans une grande tente autonome (250 pieds sur 100 pieds) et devrait ouvrir le 17 novembre sur l'île nord de Chicago, une péninsule du lac Michigan. à proximité de plusieurs musées populaires. Les billets ne sont pas encore en vente, mais devraient coûter environ 35 $ pour les adultes, environ 25 $ pour les enfants et gratuits pour les étudiants des écoles comptant un pourcentage élevé de familles à faible revenu.

Bien que de telles expositions soient devenues un moyen courant pour l'industrie du divertissement de satisfaire et de profiter de la passion de la culture des fans, "Hamilton" semble être la première œuvre scénique à en tenter une. Cela reflète le succès inhabituel de la comédie musicale, qui a ouvert ses portes en 2015 et est maintenant le spectacle le plus rentable de Broadway chaque semaine. La comédie musicale, qui a remporté un prix Pulitzer ainsi que 11 Tony Awards, a également des productions à Londres et à Chicago et deux tournées en Amérique du Nord.

M. Seller a déclaré que l'exposition sera financée par des investisseurs et cherchera à générer des bénéfices, il a refusé de préciser le coût de construction ou d'exploitation du projet. Mais lui et M. Miranda ont déclaré que le profit n'est pas la motivation principale. « Économiquement, nous n'avons pas besoin de faire cela », a déclaré M. Miranda. "Ce n'est qu'un autre essai pour partager nos enthousiasmes."


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

Le projet diffère des autres entreprises de galeries de l'industrie du divertissement qui étendent la marque sur un point clé : parce que cette comédie musicale est une œuvre de non-fiction, basée sur la vie d'Alexander Hamilton, l'exposition de style musée aspire à l'exactitude historique et a été développée en consultation avec experts à Yale et à Harvard. Les créateurs de l'exposition - une grande partie de la même équipe qui a monté la comédie musicale - disent qu'ils cherchent à répondre aux questions posées par les fans de l'émission.

"Il n'y avait aucun moyen d'anticiper le fait que 'Hamilton' ait suscité cet intérêt pour cette époque et pour ce fondateur qui n'a pas vraiment obtenu son dû", a déclaré Lin-Manuel Miranda, le créateur et star originale de la comédie musicale, a déclaré . "C'est beaucoup plus rigoureux sur le plan historique que deux heures de théâtre musical pourraient l'être, et c'est vraiment pour satisfaire la demande des gens qui apprennent un peu dans notre spectacle et veulent en savoir plus."

Le directeur créatif de l'exposition est David Korins, qui a conçu le décor de la comédie musicale sur scène. La société derrière le projet est Imagine Exhibitions, qui a produit des programmes similaires explorant « Angry Birds », « The Hunger Games » et de nombreux autres titres populaires. Les autres acteurs clés incluent Jeffrey Seller, le producteur de la comédie musicale Thomas Kail, le directeur de la comédie musicale et Joanne Freeman, une professeure d'histoire de Yale dont les recherches ont contribué à éclairer la comédie musicale.

"Il existe un éventail de réponses à la comédie musicale parmi les universitaires, mais pour moi, c'est le moment d'enseignement suprême pour l'histoire américaine ancienne - non pas pour enseigner la pièce, mais pour l'utiliser pour enseigner", a déclaré Mme Freeman. "Pour comprendre ce qu'est l'Amérique, nous devons comprendre le passé, et si les gens sortent de cette exposition en ayant une idée de toutes les personnes engagées dans ce grand débat sur qui avait le pouvoir et qui n'en avait pas, et les contingences de ce moment , et en pensant « C'est assez intéressant », ce serait merveilleux. »

L'exposition, avec un audioguide raconté par M. Miranda, suit l'arc de la comédie musicale, guidant les visiteurs à travers la vie d'Hamilton, en commençant par son enfance à Sainte-Croix, et en passant par son immigration à New York, ses années militaires et politiques carrières, sa vie de famille, ses écrits, ses scandales, sa mort en duel et son héritage. Une historienne du droit de Harvard, Annette Gordon-Reed, a été invitée à apporter son aide pour l'exactitude historique.

Certaines des caractéristiques seront viscérales (une occasion de regarder le canon d'une arme à feu à côté d'une reconstruction des terrains de duel de Weehawken, NJ), et d'autres seront académiques (une explication des débats sur les idées de politique financière de Hamilton). seront des artefacts - principalement des répliques de lettres, de documents et d'objets ainsi qu'un modèle réduit de New York en 1773, une passerelle entre les casernes militaires, une vidéo et, oui, de la musique du spectacle.

Marquée par une statue d'une plume de 60 pieds de haut, la présentation sera logée dans une grande tente autonome (250 pieds sur 100 pieds) et devrait ouvrir le 17 novembre sur l'île nord de Chicago, une péninsule du lac Michigan. à proximité de plusieurs musées populaires. Les billets ne sont pas encore en vente, mais devraient coûter environ 35 $ pour les adultes, environ 25 $ pour les enfants et gratuits pour les étudiants des écoles comptant un pourcentage élevé de familles à faible revenu.

Bien que de telles expositions soient devenues un moyen courant pour l'industrie du divertissement de satisfaire et de profiter de la passion de la culture des fans, "Hamilton" semble être la première œuvre scénique à en tenter une. Cela reflète le succès inhabituel de la comédie musicale, qui a ouvert ses portes en 2015 et est maintenant le spectacle le plus rentable de Broadway chaque semaine. La comédie musicale, qui a remporté un prix Pulitzer ainsi que 11 Tony Awards, a également des productions à Londres et à Chicago et deux tournées en Amérique du Nord.

M. Seller a déclaré que l'exposition sera financée par des investisseurs et cherchera à générer des bénéfices, il a refusé de préciser le coût de construction ou d'exploitation du projet. Mais lui et M. Miranda ont déclaré que le profit n'est pas la motivation principale. « Économiquement, nous n'avons pas besoin de faire cela », a déclaré M. Miranda. "Ce n'est qu'un autre essai pour partager nos enthousiasmes."


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

Le projet diffère des autres entreprises de galeries de l'industrie du divertissement qui étendent la marque sur un point clé : parce que cette comédie musicale est une œuvre de non-fiction, basée sur la vie d'Alexander Hamilton, l'exposition de style musée aspire à l'exactitude historique et a été développée en consultation avec experts à Yale et à Harvard. Les créateurs de l'exposition - une grande partie de la même équipe qui a monté la comédie musicale - disent qu'ils cherchent à répondre aux questions posées par les fans de l'émission.

"Il n'y avait aucun moyen d'anticiper le fait que 'Hamilton' ait suscité cet intérêt pour cette époque et pour ce fondateur qui n'a pas vraiment obtenu son dû", a déclaré Lin-Manuel Miranda, le créateur et star originale de la comédie musicale, a déclaré . "C'est beaucoup plus rigoureux sur le plan historique que deux heures de théâtre musical pourraient l'être, et c'est vraiment pour satisfaire la demande des gens qui apprennent un peu dans notre spectacle et veulent en savoir plus."

Le directeur créatif de l'exposition est David Korins, qui a conçu le décor de la comédie musicale sur scène. La société derrière le projet est Imagine Exhibitions, qui a produit des programmes similaires explorant « Angry Birds », « The Hunger Games » et de nombreux autres titres populaires. Les autres acteurs clés incluent Jeffrey Seller, le producteur de la comédie musicale Thomas Kail, le directeur de la comédie musicale et Joanne Freeman, une professeure d'histoire de Yale dont les recherches ont contribué à éclairer la comédie musicale.

"Il existe un éventail de réponses à la comédie musicale parmi les universitaires, mais pour moi, c'est le moment d'enseignement suprême pour l'histoire américaine ancienne - non pas pour enseigner la pièce, mais pour l'utiliser pour enseigner", a déclaré Mme Freeman. "Pour comprendre ce qu'est l'Amérique, nous devons comprendre le passé, et si les gens sortent de cette exposition en ayant une idée de toutes les personnes engagées dans ce grand débat sur qui avait le pouvoir et qui n'en avait pas, et les contingences de ce moment , et en pensant « C'est assez intéressant », ce serait merveilleux. »

L'exposition, avec un audioguide raconté par M. Miranda, suit l'arc de la comédie musicale, guidant les visiteurs à travers la vie d'Hamilton, en commençant par son enfance à Sainte-Croix, et en passant par son immigration à New York, ses années militaires et politiques carrières, sa vie de famille, ses écrits, ses scandales, sa mort en duel et son héritage. Une historienne du droit de Harvard, Annette Gordon-Reed, a été invitée à apporter son aide pour l'exactitude historique.

Certaines des caractéristiques seront viscérales (une occasion de regarder le canon d'une arme à feu à côté d'une reconstruction des terrains de duel de Weehawken, NJ), et d'autres seront académiques (une explication des débats sur les idées de politique financière de Hamilton). seront des artefacts - principalement des répliques de lettres, de documents et d'objets ainsi qu'un modèle réduit de New York en 1773, une passerelle entre les casernes militaires, une vidéo et, oui, la musique du spectacle.

Marquée par une statue d'une plume de 60 pieds de haut, la présentation sera logée dans une grande tente autonome (250 pieds sur 100 pieds) et devrait ouvrir le 17 novembre sur l'île nord de Chicago, une péninsule du lac Michigan. à proximité de plusieurs musées populaires. Les billets ne sont pas encore en vente, mais devraient coûter environ 35 $ pour les adultes, environ 25 $ pour les enfants et gratuits pour les étudiants des écoles comptant un pourcentage élevé de familles à faible revenu.

Bien que de telles expositions soient devenues un moyen courant pour l'industrie du divertissement de satisfaire et de profiter de la passion de la culture des fans, "Hamilton" semble être la première œuvre scénique à en tenter une. Cela reflète le succès inhabituel de la comédie musicale, qui a ouvert ses portes en 2015 et est maintenant le spectacle le plus rentable de Broadway chaque semaine. La comédie musicale, qui a remporté un prix Pulitzer ainsi que 11 Tony Awards, a également des productions à Londres et à Chicago et deux tournées en Amérique du Nord.

M. Seller a déclaré que l'exposition sera financée par des investisseurs et cherchera à générer des bénéfices, il a refusé de préciser le coût de construction ou d'exploitation du projet. Mais lui et M. Miranda ont déclaré que le profit n'est pas la motivation principale. « Économiquement, nous n'avons pas besoin de faire cela », a déclaré M. Miranda. "Ce n'est qu'un autre essai pour partager nos enthousiasmes."


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

Le projet diffère des autres entreprises de galeries de l'industrie du divertissement qui étendent la marque sur un point clé : parce que cette comédie musicale est une œuvre de non-fiction, basée sur la vie d'Alexander Hamilton, l'exposition de style musée aspire à l'exactitude historique et a été développée en consultation avec experts à Yale et à Harvard. Les créateurs de l'exposition - une grande partie de la même équipe qui a monté la comédie musicale - disent qu'ils cherchent à répondre aux questions posées par les fans de l'émission.

"Il n'y avait aucun moyen d'anticiper le fait que" Hamilton "a suscité cet intérêt pour cette époque et pour ce fondateur qui n'a pas vraiment obtenu son dû", a déclaré Lin-Manuel Miranda, le créateur et la star originale de la comédie musicale. . "C'est beaucoup plus rigoureux sur le plan historique que deux heures de théâtre musical pourraient l'être, et c'est vraiment pour satisfaire la demande des gens qui apprennent un peu dans notre spectacle et veulent en savoir plus."

Le directeur créatif de l'exposition est David Korins, qui a conçu le décor de la comédie musicale sur scène. La société derrière le projet est Imagine Exhibitions, qui a produit des programmes similaires explorant « Angry Birds », « The Hunger Games » et de nombreux autres titres populaires. Les autres acteurs clés incluent Jeffrey Seller, le producteur de la comédie musicale Thomas Kail, le directeur de la comédie musicale et Joanne Freeman, une professeure d'histoire de Yale dont les recherches ont contribué à éclairer la comédie musicale.

"Il existe un éventail de réponses à la comédie musicale parmi les universitaires, mais pour moi, c'est le moment d'enseignement suprême pour l'histoire américaine ancienne - non pas pour enseigner la pièce, mais pour l'utiliser pour enseigner", a déclaré Mme Freeman. "Pour comprendre ce qu'est l'Amérique, nous devons comprendre le passé, et si les gens sortent de cette exposition en ayant une idée de toutes les personnes engagées dans ce grand débat sur qui avait le pouvoir et qui n'en avait pas, et les contingences de ce moment , et en pensant « C'est assez intéressant », ce serait merveilleux. »

L'exposition, avec un audioguide narré par M. Miranda, suit l'arc de la comédie musicale, guidant les visiteurs à travers la vie de Hamilton, en commençant par son enfance à Sainte-Croix, et en passant par son immigration à New York, ses années militaires et politiques carrières, sa vie de famille, ses écrits, ses scandales, sa mort en duel et son héritage. Une historienne du droit de Harvard, Annette Gordon-Reed, a été invitée à apporter son aide pour l'exactitude historique.

Certaines des caractéristiques seront viscérales (une occasion de regarder le canon d'une arme à feu à côté d'une reconstruction des terrains de duel de Weehawken, NJ), et d'autres seront académiques (une explication des débats sur les idées de politique financière de Hamilton). seront des artefacts - principalement des répliques de lettres, de documents et d'objets ainsi qu'un modèle réduit de New York en 1773, une passerelle entre les casernes militaires, une vidéo et, oui, de la musique du spectacle.

Marquée par une statue d'une plume de 60 pieds de haut, la présentation sera logée dans une grande tente autonome (250 pieds sur 100 pieds) et devrait ouvrir le 17 novembre sur l'île nord de Chicago, une péninsule du lac Michigan. à proximité de plusieurs musées populaires. Les billets ne sont pas encore en vente, mais devraient coûter environ 35 $ pour les adultes, environ 25 $ pour les enfants et gratuits pour les étudiants des écoles comptant un pourcentage élevé de familles à faible revenu.

Bien que de telles expositions soient devenues un moyen courant pour l'industrie du divertissement de satisfaire et de profiter de la passion de la culture des fans, "Hamilton" semble être la première œuvre scénique à en tenter une. Cela reflète le succès inhabituel de la comédie musicale, qui a ouvert ses portes en 2015 et est maintenant le spectacle le plus rentable de Broadway chaque semaine. La comédie musicale, qui a remporté un prix Pulitzer ainsi que 11 Tony Awards, a également des productions à Londres et à Chicago et deux tournées en Amérique du Nord.

M. Seller a déclaré que l'exposition sera financée par des investisseurs et cherchera à générer des bénéfices, il a refusé de préciser le coût de construction ou d'exploitation du projet. Mais lui et M. Miranda ont déclaré que le profit n'est pas la motivation principale. « Économiquement, nous n'avons pas besoin de faire cela », a déclaré M. Miranda. "Ce n'est qu'un autre essai pour partager nos enthousiasmes."


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

Le projet diffère des autres entreprises de galeries de l'industrie du divertissement qui étendent la marque sur un point clé : parce que cette comédie musicale est une œuvre de non-fiction, basée sur la vie d'Alexander Hamilton, l'exposition de style musée aspire à l'exactitude historique et a été développée en consultation avec experts à Yale et à Harvard. Les créateurs de l'exposition - une grande partie de la même équipe qui a monté la comédie musicale - disent qu'ils cherchent à répondre aux questions posées par les fans de l'émission.

"Il n'y avait aucun moyen d'anticiper le fait que 'Hamilton' ait suscité cet intérêt pour cette époque et pour ce fondateur qui n'a pas vraiment obtenu son dû", a déclaré Lin-Manuel Miranda, le créateur et star originale de la comédie musicale, a déclaré . "C'est beaucoup plus rigoureux sur le plan historique que deux heures de théâtre musical pourraient l'être, et c'est vraiment pour satisfaire la demande des gens qui apprennent un peu dans notre spectacle et veulent en savoir plus."

Le directeur créatif de l'exposition est David Korins, qui a conçu le décor de la comédie musicale sur scène. La société derrière le projet est Imagine Exhibitions, qui a produit des programmes similaires explorant « Angry Birds », « The Hunger Games » et de nombreux autres titres populaires. Les autres acteurs clés incluent Jeffrey Seller, le producteur de la comédie musicale Thomas Kail, le directeur de la comédie musicale et Joanne Freeman, une professeure d'histoire de Yale dont les recherches ont contribué à éclairer la comédie musicale.

"Il existe un éventail de réponses à la comédie musicale parmi les universitaires, mais pour moi, c'est le moment d'enseignement suprême pour l'histoire américaine ancienne - non pas pour enseigner la pièce, mais pour l'utiliser pour enseigner", a déclaré Mme Freeman. "Pour comprendre ce qu'est l'Amérique, nous devons comprendre le passé, et si les gens sortent de cette exposition en ayant une idée de toutes les personnes engagées dans ce grand débat sur qui avait le pouvoir et qui n'en avait pas, et les contingences de ce moment , et en pensant « C'est plutôt intéressant », ce serait merveilleux. »

L'exposition, avec un audioguide raconté par M. Miranda, suit l'arc de la comédie musicale, guidant les visiteurs à travers la vie d'Hamilton, en commençant par son enfance à Sainte-Croix, et en passant par son immigration à New York, ses années militaires et politiques carrières, sa vie de famille, ses écrits, ses scandales, sa mort en duel et son héritage. Une historienne du droit de Harvard, Annette Gordon-Reed, a été invitée à apporter son aide pour l'exactitude historique.

Certaines des caractéristiques seront viscérales (une occasion de regarder le canon d'une arme à feu à côté d'une reconstruction des terrains de duel de Weehawken, NJ), et d'autres seront académiques (une explication des débats sur les idées de politique financière de Hamilton.) Il seront des artefacts - principalement des répliques de lettres, de documents et d'objets ainsi qu'un modèle réduit de New York en 1773, une passerelle entre les casernes militaires, une vidéo et, oui, de la musique du spectacle.

Marquée par une statue d'une plume de 60 pieds de haut, la présentation sera logée dans une grande tente autonome (250 pieds sur 100 pieds) et devrait ouvrir le 17 novembre sur l'île nord de Chicago, une péninsule du lac Michigan. à proximité de plusieurs musées populaires. Les billets ne sont pas encore en vente, mais devraient coûter environ 35 $ pour les adultes, environ 25 $ pour les enfants et gratuits pour les étudiants des écoles comptant un pourcentage élevé de familles à faible revenu.

Bien que de telles expositions soient devenues un moyen courant pour l'industrie du divertissement de satisfaire et de profiter de la passion de la culture des fans, "Hamilton" semble être la première œuvre scénique à en tenter une. Cela reflète le succès inhabituel de la comédie musicale, qui a ouvert ses portes en 2015 et est maintenant le spectacle le plus rentable de Broadway chaque semaine. La comédie musicale, qui a remporté un prix Pulitzer ainsi que 11 Tony Awards, a également des productions à Londres et à Chicago et deux tournées en Amérique du Nord.

M. Seller a déclaré que l'exposition sera financée par des investisseurs et cherchera à générer des bénéfices, il a refusé de préciser le coût de construction ou d'exploitation du projet. Mais lui et M. Miranda ont déclaré que le profit n'est pas la motivation principale. « Économiquement, nous n'avons pas besoin de faire cela », a déclaré M. Miranda. "Ce n'est qu'un autre essai pour partager nos enthousiasmes."


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

Le projet diffère des autres entreprises de galeries de l'industrie du divertissement qui étendent la marque sur un point clé : parce que cette comédie musicale est une œuvre de non-fiction, basée sur la vie d'Alexander Hamilton, l'exposition de style musée aspire à l'exactitude historique et a été développée en consultation avec experts à Yale et à Harvard. Les créateurs de l'exposition - une grande partie de la même équipe qui a monté la comédie musicale - disent qu'ils cherchent à répondre aux questions posées par les fans de l'émission.

"Il n'y avait aucun moyen d'anticiper le fait que 'Hamilton' ait suscité cet intérêt pour cette époque et pour ce fondateur qui n'a pas vraiment obtenu son dû", a déclaré Lin-Manuel Miranda, le créateur et star originale de la comédie musicale, a déclaré . "C'est beaucoup plus rigoureux sur le plan historique que deux heures de théâtre musical pourraient l'être, et c'est vraiment pour satisfaire la demande des gens qui apprennent un peu dans notre spectacle et veulent en savoir plus."

Le directeur créatif de l'exposition est David Korins, qui a conçu le décor de la comédie musicale sur scène. La société derrière le projet est Imagine Exhibitions, qui a produit des programmes similaires explorant « Angry Birds », « The Hunger Games » et de nombreux autres titres populaires. Les autres acteurs clés incluent Jeffrey Seller, le producteur de la comédie musicale Thomas Kail, le directeur de la comédie musicale et Joanne Freeman, une professeure d'histoire de Yale dont les recherches ont contribué à éclairer la comédie musicale.

"Il existe un éventail de réponses à la comédie musicale parmi les universitaires, mais pour moi, c'est le moment d'enseignement suprême pour l'histoire américaine ancienne - non pas pour enseigner la pièce, mais pour l'utiliser pour enseigner", a déclaré Mme Freeman. "Pour comprendre ce qu'est l'Amérique, nous devons comprendre le passé, et si les gens sortent de cette exposition en ayant une idée de toutes les personnes engagées dans ce grand débat sur qui avait le pouvoir et qui n'en avait pas, et les contingences de ce moment , et en pensant « C'est plutôt intéressant », ce serait merveilleux. »

L'exposition, avec un audioguide narré par M. Miranda, suit l'arc de la comédie musicale, guidant les visiteurs à travers la vie de Hamilton, en commençant par son enfance à Sainte-Croix, et en passant par son immigration à New York, ses années militaires et politiques carrières, sa vie de famille, ses écrits, ses scandales, sa mort en duel et son héritage. Une historienne du droit de Harvard, Annette Gordon-Reed, a été invitée à apporter son aide pour l'exactitude historique.

Certaines des caractéristiques seront viscérales (une occasion de regarder le canon d'une arme à feu à côté d'une reconstruction des terrains de duel de Weehawken, NJ), et d'autres seront académiques (une explication des débats sur les idées de politique financière de Hamilton.) Il seront des artefacts - principalement des répliques de lettres, de documents et d'objets ainsi qu'un modèle réduit de New York en 1773, une passerelle entre les casernes militaires, une vidéo et, oui, la musique du spectacle.

Marquée par une statue d'une plume de 60 pieds de haut, la présentation sera logée dans une grande tente autonome (250 pieds sur 100 pieds) et devrait ouvrir le 17 novembre sur l'île nord de Chicago, une péninsule du lac Michigan. à proximité de plusieurs musées populaires. Les billets ne sont pas encore en vente, mais devraient coûter environ 35 $ pour les adultes, environ 25 $ pour les enfants et gratuits pour les étudiants des écoles comptant un pourcentage élevé de familles à faible revenu.

Bien que de telles expositions soient devenues un moyen courant pour l'industrie du divertissement de satisfaire et de profiter de la passion de la culture des fans, "Hamilton" semble être la première œuvre scénique à en tenter une. Cela reflète le succès inhabituel de la comédie musicale, qui a ouvert ses portes en 2015 et est maintenant le spectacle le plus rentable de Broadway chaque semaine. La comédie musicale, qui a remporté un prix Pulitzer ainsi que 11 Tony Awards, a également des productions à Londres et à Chicago et deux tournées en Amérique du Nord.

M. Seller a déclaré que l'exposition sera financée par des investisseurs et cherchera à générer des bénéfices, il a refusé de préciser le coût de construction ou d'exploitation du projet. Mais lui et M. Miranda ont déclaré que le profit n'est pas la motivation principale. « Économiquement, nous n'avons pas besoin de faire cela », a déclaré M. Miranda. "Ce n'est qu'un autre essai pour partager nos enthousiasmes."


Pour ceux qui ont encore faim de « Hamilton », une nouvelle indulgence

Alors vous avez vu la comédie musicale. Vous avez mémorisé l'album du casting. Vous avez lu le livre, vous avez téléchargé l'application et vous avez diffusé les vidéos bonus.

Voici une autre façon de vous adonner à votre manie « Hamilton » : une exposition itinérante interactive et high-tech.

L'équipe créative de la comédie musicale, à la suite d'autres phénomènes de la culture pop de "Star Wars" à "Downton Abbey", a créé "Hamilton: The Exhibition", qui ouvrira ses portes en novembre à Chicago, où la comédie musicale est diffusée depuis 2016, puis déménagera vers d'autres villes.

Image

The project differs from other brand-extending entertainment-industry gallery ventures in one key respect: Because this musical is a work of nonfiction, based on Alexander Hamilton’s life, the museum-style exhibition aspires to historical accuracy, and has been developed in consultation with experts at Yale and Harvard. The exhibition’s creators — much of the same team that put together the musical — say they are seeking to answer questions asked by the show’s fans.

“There was no way of anticipating the fact that ‘Hamilton’ has sparked this interest in this era, and in this founder who didn’t really get his due,” Lin-Manuel Miranda, the creator and original star of the musical, said. “This is much more historically rigorous than two hours of musical theater could ever possibly be, and it really is to satisfy the demand of people who learn a little bit in our show and want to know more.”

The exhibition’s creative director is David Korins, who designed the set for the stage musical the company behind the project is Imagine Exhibitions, which has produced similar programs delving into “Angry Birds,” “The Hunger Games” and many other popular titles. The other key players include Jeffrey Seller, the musical’s producer Thomas Kail, the musical’s director and Joanne Freeman, a Yale history professor whose research helped inform the musical.

“There’s a spectrum of responses to the musical among academics, but to me this is the supreme teaching moment for early American history — not to teach the play, but to use it to teach,” Ms. Freeman said. “To understand what America is, we have to understand the past, and if people come away from this exhibit having a sense of all the people engaged in this big debate over who had power and who didn’t, and the contingencies of that moment, and thinking ‘This is kind of interesting,’ that would be wonderful.”

The exhibit, with an audio guide narrated by Mr. Miranda, parallels the arc of the musical, leading visitors through the life of Hamilton, starting with his childhood in St. Croix, and moving through his immigration to New York, his military and political careers, his family life, his writings, his scandals, his death in a duel and his legacy. A Harvard legal historian, Annette Gordon-Reed, has been asked to assist with historical accuracy.

Some of the features will be visceral (an opportunity to look down the barrel of a gun alongside a reconstruction of the Weehawken, N.J., dueling grounds), and others will be academic (an explanation of the debates over Hamilton’s financial policy ideas.) There will be artifacts — mostly replica letters, documents and objects as well as a scale model of New York in 1773, a walkway between military barracks, video, and, yes, music from the show.

Marked by a 60-foot-high statue of a quill, the presentation will be housed in a large stand-alone tent (250 feet by 100 feet), and is scheduled to open Nov. 17 on Chicago’s Northerly Island, a Lake Michigan peninsula near several popular museums. Tickets are not yet on sale, but are expected to be about $35 for adults, about $25 for children, and free for students from schools with high percentages of low-income families.

Although such exhibitions have become a common way for the entertainment industry to cater to, and profit from, the passion of fan culture, “Hamilton” appears to be the first stage work to attempt one. That reflects the unusual success of the musical, which opened in 2015 and is now the highest-grossing show on Broadway each week. The musical, which won a Pulitzer Prize as well as 11 Tony Awards, also has productions running in London and Chicago and two touring North America.

Mr. Seller said the exhibition will be financed by investors, and will seek to turn a profit he declined to specify the cost of building or operating the project. But he and Mr. Miranda said profit is not the primary motivation. “Economically we don’t need to do this,” Mr. Miranda said. “This is just another stab at sharing our enthusiasms.”


For Those Still Hungering for ‘Hamilton,’ a New Indulgence

So you’ve seen the musical. You’ve memorized the cast album. You’ve read the book, you’ve downloaded the app, and you’ve streamed the bonus track videos.

Here comes another way to indulge your “Hamilton” mania: a high-tech, interactive, traveling exhibition.

The musical’s creative team, following other pop culture phenoms from “Star Wars” to “Downton Abbey,” has created “Hamilton: The Exhibition,” which will open in November in Chicago, where the musical has been running since 2016, and then move to other cities.

Image

The project differs from other brand-extending entertainment-industry gallery ventures in one key respect: Because this musical is a work of nonfiction, based on Alexander Hamilton’s life, the museum-style exhibition aspires to historical accuracy, and has been developed in consultation with experts at Yale and Harvard. The exhibition’s creators — much of the same team that put together the musical — say they are seeking to answer questions asked by the show’s fans.

“There was no way of anticipating the fact that ‘Hamilton’ has sparked this interest in this era, and in this founder who didn’t really get his due,” Lin-Manuel Miranda, the creator and original star of the musical, said. “This is much more historically rigorous than two hours of musical theater could ever possibly be, and it really is to satisfy the demand of people who learn a little bit in our show and want to know more.”

The exhibition’s creative director is David Korins, who designed the set for the stage musical the company behind the project is Imagine Exhibitions, which has produced similar programs delving into “Angry Birds,” “The Hunger Games” and many other popular titles. The other key players include Jeffrey Seller, the musical’s producer Thomas Kail, the musical’s director and Joanne Freeman, a Yale history professor whose research helped inform the musical.

“There’s a spectrum of responses to the musical among academics, but to me this is the supreme teaching moment for early American history — not to teach the play, but to use it to teach,” Ms. Freeman said. “To understand what America is, we have to understand the past, and if people come away from this exhibit having a sense of all the people engaged in this big debate over who had power and who didn’t, and the contingencies of that moment, and thinking ‘This is kind of interesting,’ that would be wonderful.”

The exhibit, with an audio guide narrated by Mr. Miranda, parallels the arc of the musical, leading visitors through the life of Hamilton, starting with his childhood in St. Croix, and moving through his immigration to New York, his military and political careers, his family life, his writings, his scandals, his death in a duel and his legacy. A Harvard legal historian, Annette Gordon-Reed, has been asked to assist with historical accuracy.

Some of the features will be visceral (an opportunity to look down the barrel of a gun alongside a reconstruction of the Weehawken, N.J., dueling grounds), and others will be academic (an explanation of the debates over Hamilton’s financial policy ideas.) There will be artifacts — mostly replica letters, documents and objects as well as a scale model of New York in 1773, a walkway between military barracks, video, and, yes, music from the show.

Marked by a 60-foot-high statue of a quill, the presentation will be housed in a large stand-alone tent (250 feet by 100 feet), and is scheduled to open Nov. 17 on Chicago’s Northerly Island, a Lake Michigan peninsula near several popular museums. Tickets are not yet on sale, but are expected to be about $35 for adults, about $25 for children, and free for students from schools with high percentages of low-income families.

Although such exhibitions have become a common way for the entertainment industry to cater to, and profit from, the passion of fan culture, “Hamilton” appears to be the first stage work to attempt one. That reflects the unusual success of the musical, which opened in 2015 and is now the highest-grossing show on Broadway each week. The musical, which won a Pulitzer Prize as well as 11 Tony Awards, also has productions running in London and Chicago and two touring North America.

Mr. Seller said the exhibition will be financed by investors, and will seek to turn a profit he declined to specify the cost of building or operating the project. But he and Mr. Miranda said profit is not the primary motivation. “Economically we don’t need to do this,” Mr. Miranda said. “This is just another stab at sharing our enthusiasms.”


For Those Still Hungering for ‘Hamilton,’ a New Indulgence

So you’ve seen the musical. You’ve memorized the cast album. You’ve read the book, you’ve downloaded the app, and you’ve streamed the bonus track videos.

Here comes another way to indulge your “Hamilton” mania: a high-tech, interactive, traveling exhibition.

The musical’s creative team, following other pop culture phenoms from “Star Wars” to “Downton Abbey,” has created “Hamilton: The Exhibition,” which will open in November in Chicago, where the musical has been running since 2016, and then move to other cities.

Image

The project differs from other brand-extending entertainment-industry gallery ventures in one key respect: Because this musical is a work of nonfiction, based on Alexander Hamilton’s life, the museum-style exhibition aspires to historical accuracy, and has been developed in consultation with experts at Yale and Harvard. The exhibition’s creators — much of the same team that put together the musical — say they are seeking to answer questions asked by the show’s fans.

“There was no way of anticipating the fact that ‘Hamilton’ has sparked this interest in this era, and in this founder who didn’t really get his due,” Lin-Manuel Miranda, the creator and original star of the musical, said. “This is much more historically rigorous than two hours of musical theater could ever possibly be, and it really is to satisfy the demand of people who learn a little bit in our show and want to know more.”

The exhibition’s creative director is David Korins, who designed the set for the stage musical the company behind the project is Imagine Exhibitions, which has produced similar programs delving into “Angry Birds,” “The Hunger Games” and many other popular titles. The other key players include Jeffrey Seller, the musical’s producer Thomas Kail, the musical’s director and Joanne Freeman, a Yale history professor whose research helped inform the musical.

“There’s a spectrum of responses to the musical among academics, but to me this is the supreme teaching moment for early American history — not to teach the play, but to use it to teach,” Ms. Freeman said. “To understand what America is, we have to understand the past, and if people come away from this exhibit having a sense of all the people engaged in this big debate over who had power and who didn’t, and the contingencies of that moment, and thinking ‘This is kind of interesting,’ that would be wonderful.”

The exhibit, with an audio guide narrated by Mr. Miranda, parallels the arc of the musical, leading visitors through the life of Hamilton, starting with his childhood in St. Croix, and moving through his immigration to New York, his military and political careers, his family life, his writings, his scandals, his death in a duel and his legacy. A Harvard legal historian, Annette Gordon-Reed, has been asked to assist with historical accuracy.

Some of the features will be visceral (an opportunity to look down the barrel of a gun alongside a reconstruction of the Weehawken, N.J., dueling grounds), and others will be academic (an explanation of the debates over Hamilton’s financial policy ideas.) There will be artifacts — mostly replica letters, documents and objects as well as a scale model of New York in 1773, a walkway between military barracks, video, and, yes, music from the show.

Marked by a 60-foot-high statue of a quill, the presentation will be housed in a large stand-alone tent (250 feet by 100 feet), and is scheduled to open Nov. 17 on Chicago’s Northerly Island, a Lake Michigan peninsula near several popular museums. Tickets are not yet on sale, but are expected to be about $35 for adults, about $25 for children, and free for students from schools with high percentages of low-income families.

Although such exhibitions have become a common way for the entertainment industry to cater to, and profit from, the passion of fan culture, “Hamilton” appears to be the first stage work to attempt one. That reflects the unusual success of the musical, which opened in 2015 and is now the highest-grossing show on Broadway each week. The musical, which won a Pulitzer Prize as well as 11 Tony Awards, also has productions running in London and Chicago and two touring North America.

Mr. Seller said the exhibition will be financed by investors, and will seek to turn a profit he declined to specify the cost of building or operating the project. But he and Mr. Miranda said profit is not the primary motivation. “Economically we don’t need to do this,” Mr. Miranda said. “This is just another stab at sharing our enthusiasms.”


For Those Still Hungering for ‘Hamilton,’ a New Indulgence

So you’ve seen the musical. You’ve memorized the cast album. You’ve read the book, you’ve downloaded the app, and you’ve streamed the bonus track videos.

Here comes another way to indulge your “Hamilton” mania: a high-tech, interactive, traveling exhibition.

The musical’s creative team, following other pop culture phenoms from “Star Wars” to “Downton Abbey,” has created “Hamilton: The Exhibition,” which will open in November in Chicago, where the musical has been running since 2016, and then move to other cities.

Image

The project differs from other brand-extending entertainment-industry gallery ventures in one key respect: Because this musical is a work of nonfiction, based on Alexander Hamilton’s life, the museum-style exhibition aspires to historical accuracy, and has been developed in consultation with experts at Yale and Harvard. The exhibition’s creators — much of the same team that put together the musical — say they are seeking to answer questions asked by the show’s fans.

“There was no way of anticipating the fact that ‘Hamilton’ has sparked this interest in this era, and in this founder who didn’t really get his due,” Lin-Manuel Miranda, the creator and original star of the musical, said. “This is much more historically rigorous than two hours of musical theater could ever possibly be, and it really is to satisfy the demand of people who learn a little bit in our show and want to know more.”

The exhibition’s creative director is David Korins, who designed the set for the stage musical the company behind the project is Imagine Exhibitions, which has produced similar programs delving into “Angry Birds,” “The Hunger Games” and many other popular titles. The other key players include Jeffrey Seller, the musical’s producer Thomas Kail, the musical’s director and Joanne Freeman, a Yale history professor whose research helped inform the musical.

“There’s a spectrum of responses to the musical among academics, but to me this is the supreme teaching moment for early American history — not to teach the play, but to use it to teach,” Ms. Freeman said. “To understand what America is, we have to understand the past, and if people come away from this exhibit having a sense of all the people engaged in this big debate over who had power and who didn’t, and the contingencies of that moment, and thinking ‘This is kind of interesting,’ that would be wonderful.”

The exhibit, with an audio guide narrated by Mr. Miranda, parallels the arc of the musical, leading visitors through the life of Hamilton, starting with his childhood in St. Croix, and moving through his immigration to New York, his military and political careers, his family life, his writings, his scandals, his death in a duel and his legacy. A Harvard legal historian, Annette Gordon-Reed, has been asked to assist with historical accuracy.

Some of the features will be visceral (an opportunity to look down the barrel of a gun alongside a reconstruction of the Weehawken, N.J., dueling grounds), and others will be academic (an explanation of the debates over Hamilton’s financial policy ideas.) There will be artifacts — mostly replica letters, documents and objects as well as a scale model of New York in 1773, a walkway between military barracks, video, and, yes, music from the show.

Marked by a 60-foot-high statue of a quill, the presentation will be housed in a large stand-alone tent (250 feet by 100 feet), and is scheduled to open Nov. 17 on Chicago’s Northerly Island, a Lake Michigan peninsula near several popular museums. Tickets are not yet on sale, but are expected to be about $35 for adults, about $25 for children, and free for students from schools with high percentages of low-income families.

Although such exhibitions have become a common way for the entertainment industry to cater to, and profit from, the passion of fan culture, “Hamilton” appears to be the first stage work to attempt one. That reflects the unusual success of the musical, which opened in 2015 and is now the highest-grossing show on Broadway each week. The musical, which won a Pulitzer Prize as well as 11 Tony Awards, also has productions running in London and Chicago and two touring North America.

Mr. Seller said the exhibition will be financed by investors, and will seek to turn a profit he declined to specify the cost of building or operating the project. But he and Mr. Miranda said profit is not the primary motivation. “Economically we don’t need to do this,” Mr. Miranda said. “This is just another stab at sharing our enthusiasms.”


Voir la vidéo: Matthew Meets Mary For The First Time. Downton Abbey (Janvier 2022).